Méthodes efficaces de nettoyage des bronches et des amygdales contre les expectorations et le mucus

Les cavités buccale et nasale d'une personne fournissent l'apport de tout ce qui est nécessaire à la vie: eau, boisson, air et nourriture. Il est impossible d'imaginer la vie humaine sans ces processus.

De quoi sont nettoyées les bronches et les amygdales?

En réponse à la pénétration de micro-organismes et de substances nocives dans les voies respiratoires, des expectorations et du mucus y sont produits de manière intensive. Leur production est dans une certaine mesure une réaction de défense contribuant à éliminer les facteurs nocifs du corps. Cependant, une accumulation excessive de sécrétions muqueuses dans le système respiratoire s'accompagne d'une stagnation, contribuant à la prolifération de la microflore bactérienne dans les voies respiratoires, à l'apparition de processus inflammatoires chroniques, de réactions allergiques, de bronchospasmes.

Pour cette raison, il est nécessaire de nettoyer les amygdales, la trachée et les bronches. Le nettoyage doit être complexe - contre les micro-organismes nuisibles, les microparticules, les expectorations, le mucus et les processus pathologiques en développement.

Les symptômes suivants indiquent la nécessité de nettoyer les amygdales et les bronches:

  • Toux fréquente.
  • Rattling dans les voies respiratoires.
  • Changements dans le nombre et les propriétés des expectorations (les expectorations normales sont homogènes, sans couleur ni odeur, jusqu'à 100 ml par jour).
  • Affections respiratoires fréquentes (ARVI, bronchite, laryngite, etc.).
  • Plaque ou foyers purulents sur les amygdales.
  • La présence d'allergies "respiratoires", bronchospasme.
  • Douleurs et malaises fréquents dans la gorge, douleurs, malaises.
  • Attaques d'essoufflement ou d'étouffement lorsque vous toussez.

Préparation et précautions

Les façons de nettoyer les amygdales et les bronches sont à la fois dans la médecine traditionnelle et traditionnelle. La plupart d'entre eux sont relativement sûrs, mais il est conseillé de consulter un médecin avant de les utiliser. Cela concerne en particulier l'utilisation de médicaments ou de procédures physiothérapeutiques, car il est nécessaire de prendre en compte les effets secondaires et les contre-indications.

Même lorsque vous utilisez des recettes et des méthodes de médecine traditionnelle, vous devez faire preuve de prudence, en raison du risque de réactions allergiques et d'autres effets indésirables. En outre, nous ne devons pas oublier que même des symptômes inoffensifs peuvent être le signe d’une maladie grave et que cela ne peut être appris qu’après un examen médical.

Si, malgré cela, les procédures et les manipulations sont effectuées sans consultation médicale à domicile, il est nécessaire de se familiariser avec leur témoignage, leurs contre-indications et les examens des autres personnes. Cela vous permettra d'être mieux préparé à toutes sortes de surprises pouvant survenir au cours du traitement.

Remèdes populaires efficaces contre les expectorations et le mucus

Il existe de nombreux outils de médecine traditionnelle qui diluent les mucosités et le mucus et facilitent leur élimination des voies respiratoires. Il s’agit principalement de diverses herbes et préparations à base de plantes à partir desquelles sont préparées des infusions, des décoctions et des thés.

  • Elecampane - Cette plante possède de nombreuses propriétés cicatrisantes, dont les effets expectorants, antiseptiques, anti-inflammatoires et de renforcement généraux sont importants pour les maladies du système respiratoire. Habituellement, dans la médecine traditionnelle, on utilisait une décoction de racines et de rhizomes d’élecampane. Les contre-indications à l'utilisation sont les maladies cardiovasculaires et rénales graves, l'hypotension grave, la grossesse et l'allaitement.
  • Mère et belle-mère - les infusions et décoctions de feuilles ont des propriétés anti-inflammatoires, expectorantes et désinfectantes, et sont donc largement utilisées en médecine traditionnelle pour les maladies des voies respiratoires supérieures. Contre-indications: intolérance individuelle, grossesse, allaitement, enfants de moins de 2 ans.
  • L'origan - l'herbe de la plante a des effets anti-inflammatoires, expectorants, antiseptiques et beaucoup d'autres, et est donc presque toujours incluse dans la composition des collections thoraciques. Vous ne pouvez pas utiliser l'origan avec une intolérance individuelle, une grossesse, un ulcère de l'estomac.

Parmi les autres plantes qui contribuent à la sécrétion des voies respiratoires, on peut citer la mélisse, la camomille, la menthe, la racine de réglisse - elles sont également souvent incluses dans la composition pour le traitement des maladies respiratoires. Utilisez les frais médicaux sous forme d'infusions, de décoctions ou de tisane.

Outre les produits expectorants, les remèdes populaires aux effets bactéricides, anti-inflammatoires et adoucissants aident à nettoyer les amygdales et les bronches des expectorations et du mucus. À ces fins, ils utilisent largement le miel naturel, le lait, le bicarbonate de soude, la propolis, l'églantine, le sel de mer, le sirop de caroube. Certains d'entre eux sont utilisés non seulement pour boire, mais aussi pour se rincer la gorge, essuyer les lacunes des amygdales et des compresses.

Médicaments pour le nettoyage des bronches et des amygdales

Les médicaments qui aident à nettoyer les amygdales, les bronches et les voies respiratoires supérieures appartiennent à plusieurs groupes:

  • Antimicrobien: antibiotiques, sulfamides, antiseptiques pour la gorge, etc. Ces médicaments aident à nettoyer les amygdales et les bronches de la microflore pathogène, détruisant les agents pathogènes.
  • Bronchodilatateurs: élargir la lumière des bronches et éliminer leurs spasmes, facilitant ainsi le processus de respiration et de décharge des sécrétions bronchiques.
  • Expectorant: diluer les expectorations, augmenter sa sécrétion et favoriser l'élimination des voies respiratoires.
  • Antihistaminiques: utilisé en présence de processus allergiques associés au système respiratoire (asthme bronchique, syndrome bronchospastique, etc.).
  • Autres moyens: antifongique, enzyme, glucocorticoïde, immunostimulants et quelques autres. Ces médicaments sont principalement utilisés dans diverses procédures - élimination des lacunes des amygdales, lavage bronchoscopique, etc.

Les propriétés de certains médicaments populaires appartenant aux groupes énumérés sont indiquées dans le tableau ci-dessous.

Nom du médicamentPropriétés pharmacologiques et caractéristiquesPosologie et administrationEffets secondairesContre-indications
ChlorophylliptPastilles antiseptiques utilisées dans les maladies de la bouche et de la gorge. Supprime les agents pathogènes et soulage la gêne dans la gorge.Pour les adultes et les enfants à partir de 7 ans, dissoudre 1 comprimé 3 à 5 fois par jour dans la bouche, 15 à 30 minutes après un repas. Posologie pour les enfants de 2 à 7 ans - ½ comprimé 1 fois 3 fois par jour. Après avoir pris le médicament pendant 2 heures devrait s'abstenir de manger et de boire.Rarement - réactions allergiques.Intolérance individuelle aux composants du médicament.
AzithromycineAntibiotique macrolide produit sous forme de gélules, de comprimés et de sirops. Il est efficace dans de nombreux processus et pathologies infectieux, notamment l'inflammation des amygdales et les maladies du système respiratoire.Il est pris oralement une fois par jour. La dose quotidienne pour les adultes est de 500 mg, pour les enfants de 125 à 250 mg, en fonction de l'âge et du poids.Troubles gastro-intestinaux, rarement - réactions allergiques.Intolérance individuelle. Avec prudence - pendant la grossesse, l'allaitement, les pathologies graves du foie et des reins.
EuphyllineIl a des effets bronchodilatateurs, antispasmodiques et diurétiques. Il est utilisé dans de nombreuses pathologies respiratoires, cardiovasculaires, cérébrales et rénales. Enlever les spasmes des bronches, facilite le processus de respiration et de décharge des expectorations des voies respiratoires.Pour un traitement, il est généralement utilisé sous forme de comprimés, 0,05-0,2 g 3 fois par jour après les repas. (Les injections intraveineuses et intramusculaires d'aminophylline sont utilisées lors d'attaques d'asthme bronchique ou cardiaque, avec œdème cérébral et autres affections aiguës).Abaissement de la tension artérielle, vertiges, tachycardie, maux de tête, nausées, vomissements, rarement - convulsions.Troubles cardiovasculaires graves, hypotension, tachycardie. Non recommandé chez les enfants de moins de 14 ans.
AcétylcystéineExpectorant efficace, disponible sous différentes formes posologiques: sous forme de comprimés effervescents, de poudre soluble, de solutions pour inhalation et injection.

  • Posologie pour administration orale: 150-200 mg 2 à 3 fois par jour pour les adultes, 100-125 mg 2 à 3 fois par jour pour les enfants.

  • Injections: par voie intramusculaire ou intraveineuse 1 fois par jour, chez l'adulte - à la dose de 300 mg, chez l'enfant - 10 mg / kg de poids corporel.

  • En cas d’inhalation, utiliser 3 à 5 ml d’une solution à 20% 2 à 3 fois par jour.
Réactions allergiques: urticaire, prurit, éruption cutanée, rarement - bronchospasme.La présence d'une allergie au médicament, insuffisance rénale et hépatique, maladies des glandes surrénales, hémorragie pulmonaire, ulcère gastrique ou ulcère duodénal.
AmbroxolContribue à la dilution des sécrétions bronchiques et augmente sa production. Il a également des effets anti-inflammatoires et anesthésiques locaux.

  • À l'intérieur: adultes - 30 mg 3 fois par jour, enfants - 7,5-15 mg 2 à 3 fois par jour.

  • Sous forme de gouttes pour inhalation: 15-22 mg du médicament 2-3 fois par jour.
Dans de rares cas, réactions allergiques, nausées, maux de tête.Intolérance individuelle, ulcère gastro-duodénal, antécédents de convulsions, grossesse, allaitement.
LoratadineAntihistaminique efficace, peut être utilisé pour toutes les conditions allergiques, y compris le syndrome bronchospastique, l'asthme bronchique, l'inflammation allergique des amygdales (amygdalite).

  • Les adultes et les enfants de plus de 12 ans se voient prescrire 10 mg du médicament une fois par jour, 1 à 2 heures avant les repas.

  • Enfants de moins de 12 ans - 5 mg une fois par jour.
Rarement: faiblesse générale, somnolence, maux de tête, modifications de l'appétit, nausées, troubles de la libido.Allaitement, enfants de moins de 2 ans.

Physiothérapie et inhalation

Le recours à la physiothérapie est une méthode très efficace pour influer sur les processus pathologiques des bronches et des amygdales. Cela contribue à l'élimination des processus inflammatoires dans les tissus, à l'élimination de toutes sortes d'embouteillages et de couches, à la résorption des processus adhésifs cicatriciels, à la normalisation de la structure des cellules et des tissus.

Les principales procédures physiothérapeutiques utilisées pour influencer les bronches et les amygdales:

  • échographie;
  • thérapie par micro-ondes;
  • UHF;
  • thérapie magnétique;
  • inductothermie;
  • OVNI
  • électrophorèse.

Séparément, il convient de mentionner les inhalations, qui sont également visées par des procédures de physiothérapie, mais elles peuvent également être utilisées à la maison sans équipement spécial. Bien que divers types d’inhalateurs puissent être achetés à la pharmacie, beaucoup préfèrent l’ancienne méthode - l’inhalation à la vapeur chaude (par exemple, au moyen d’un entonnoir en papier, porté sur le nez de la bouilloire).

Pour le traitement de la bronchite, de la laryngite, de la trachéite, de l'amygdalite et d'autres maladies, les formulations pour inhalation sont largement utilisées:

  • Décoctions à base de plantes - camomille, millepertuis, feuilles d'eucalyptus, calendula et autres;
  • Solutions salines soda au thé ou sel de mer;
  • Huiles essentielles - eucalyptus, cèdre, pin, huile de thuya, etc.

Les inhalations à la vapeur chaude sont contre-indiquées en présence de processus purulents actifs. L'inhalation d'huiles essentielles ne doit pas être pratiquée chez les personnes sujettes aux réactions allergiques.

Laquage des amygdales et lavage bronchique

Les méthodes efficaces de nettoyage sont le lavage des lacunes des amygdales et le lavage bronchoscopique (lavage des bronches). Dans le même temps, divers types de médicaments sont utilisés qui améliorent considérablement l’effet de la procédure.

Des solutions pour antiseptiques, antibiotiques, enzymes, antifongiques, substances biologiquement actives, etc. sont utilisées pour combler les lacunes des amygdales, antibiotiques, mucolytiques, glucocorticoïdes, enzymes et nitrofuranes.

Rappelez-vous! Si le lavage des lacunes des amygdales peut être effectué à domicile, le lavage bronchique est une procédure compliquée qui ne peut être effectuée que dans un hôpital spécialisé.

Gymnastique et massage pour le nettoyage des bronches

Les exercices respiratoires et le massage thoracique peuvent également être utilisés pour normaliser les fonctions et nettoyer les bronches. Ces méthodes stimulent la circulation sanguine dans la poitrine, rétablissent les fonctions de drainage et améliorent le débit des expectorations.

De nombreux exercices de respiration ont été développés - certains sont courants, d’autres sont axés sur le traitement de maladies spécifiques.

Parmi les exercices les plus populaires: maintien de la respiration, séries alternées de respirations et d'exhalations par le nez et la bouche, mouvements de respiration en position "lotus", inspirez et expirez avec dilution, levant et baissant les mains, etc.

NOTE! Un avantage important de la gymnastique respiratoire est sa sécurité, grâce à laquelle elle peut être réalisée pour des adultes et des enfants dans presque toutes les pathologies.

Quant au massage de la poitrine, il est souhaitable qu'il soit effectué par un spécialiste. La procédure comprend des mouvements circulaires, des tapotements sur la poitrine devant et derrière, des effets ponctuels, des massages dans certaines positions du corps.

Caractéristiques de la purification des bronches et des amygdales chez les enfants

Toutes les méthodes de nettoyage adaptées aux adultes ne sont pas applicables aux jeunes enfants. Et plus l'âge de l'enfant est petit, plus de difficultés peuvent surgir à cet égard.

De nombreux médicaments thérapeutiques sont contre-indiqués chez les enfants. Par exemple, mucolytiques ne devrait pas être prescrit aux nourrissons qui ne savent pas comment expectorer les expectorations. De nombreux antibiotiques, bronchodilatateurs et autres médicaments sont contre-indiqués chez les enfants en raison du risque d'effets secondaires.

La physiothérapie pour les enfants ne doit pas être trop intense. Surveiller l'état de l'enfant doit être très prudent. Ceci est dû à la grande labilité du corps de l’enfant et à une réaction prononcée à tout effet.

Parfois, les difficultés peuvent être triviales. Par exemple, l'utilisation de certains médicaments traditionnels chez les enfants peut être difficile en raison de leur goût amer. Les préférences de l'enfant, son caractère et les caprices doivent être pris en compte. Si nécessaire, certaines procédures (par exemple, des exercices de respiration) peuvent être effectuées sous forme de jeu. Enfin, il ne faut en aucun cas surtaxer et surcharger l'enfant physiquement et moralement.

Opinions et revues de médecins

L’attitude des médecins vis-à-vis des méthodes de nettoyage à domicile des amygdales et des bronches est ambiguë. On sait que de nombreux médecins critiquent toute méthode indépendante de nettoyage du corps, indiquant les risques et les effets secondaires des procédures et des médicaments.

Il existe également des médecins qui approuvent généralement ces techniques et les composent même, mais recommandent d’abord une consultation dans un établissement médical. Cet avis est justifié, car consulter un médecin vous permet de vous protéger de la plupart des surprises.

☞ Docteur I.S., pneumologue:

"Le nettoyage est bon, mais l'auto-traitement est mauvais. Je pense que toutes ces procédures doivent être coordonnées avec le médecin au préalable. Sinon, vous êtes responsable de tous les risques et de leurs conséquences possibles."

☞ Docteur N. A., oto-rhino-laryngologue:

"Bien sûr, il n’ya rien de mal à boire, par exemple, du lait avec du miel ou du bouillon de nettoyage. De nombreuses recettes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées seules. Il existe bien sûr des exceptions - par exemple, une personne qui a de fréquentes réactions allergiques ou des maladies graves. Dans ce cas, une consultation avec un médecin est nécessaire. Et vous ne devez pas prendre de médicaments du tout, même les plus inoffensifs, sans avoir recours à un spécialiste. "

Conseils utiles et prévention

Pour prévenir les pathologies et les maladies des amygdales ou des bronches, vous devez suivre certaines règles et recommandations, en particulier:

  • Ne pas manger ou boire froid. Le facteur froid est l'une des principales causes de ces maladies.
  • Prenez soin de l'hygiène buccale, brossez-vous régulièrement les dents.
  • Prompt pour la réhabilitation et le traitement des foyers d’infection chroniques, dont les plus fréquents sont les dents carieuses.
  • Évitez les mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme, sinon tout effort ne peut donner que des résultats temporaires.
  • Se conformer aux mesures préventives contre le rhume: bronchite, pneumonie, grippe, ARVI, etc.

Quelques conseils sur le traitement de la toxicomanie et des médicaments:

  • Si vous avez une toux grasse avec des expectorations, ne prenez pas de médicaments antitussifs. La suppression du réflexe de toux interfère avec le nettoyage naturel des voies respiratoires.
  • Lorsque vous utilisez des médicaments expectorants à des fins prophylactiques, ne les buvez pas plus de 4 à 5 jours. Puis arrêtez de le prendre pour permettre au corps de tousser et éliminez le secret des voies respiratoires.
  • Il n'est pas recommandé de prescrire des expectorants aux nourrissons, car ils sont toujours incapables de cracher et d'expectorer leurs expectorations.
  • La nomination simultanée de médicaments expectorants et antitussifs est inacceptable.

Avec toutes les méthodes de nettoyage des amygdales et des bronches, il est souvent difficile de faire le meilleur choix en faveur d’une méthode particulière. Ceci est dû à plusieurs raisons.

Rappelez-vous! Une des difficultés consiste à trouver un équilibre raisonnable entre efficacité et sécurité. Tous les moyens ne sont pas également inoffensifs. Si vous avez des doutes, vous devez d'abord consulter votre médecin.

Par contre, pour faire le bon choix, il faut connaître les causes de certains processus pathologiques. Généralement, sans assistance médicale, c'est très difficile. Si la purification est faite dans un but préventif, il est alors nécessaire de choisir les méthodes les plus simples et les plus sûres.

Благодаря обилию информационных ресурсов всегда есть возможность узнать отзывы других людей об эффективности и безопасности различных способов. L'étude de l'expérience des autres et des erreurs vous permet d'éviter vos propres erreurs de calcul et vous ne devez donc pas négliger une telle opportunité.

Laissez Vos Commentaires